List

Les propositions de recettes « détox » prolifèrent après fêtes. A base de jus plus ou moins complexes ou de repas asse exotiques, les adeptes du détox vous promettent de protéger votre corps. Mais qu’en est-il vraiment ? Nécessité ou dernière mode pseudonutritionnelle ?

 

Infographie détox

Le principe du détox : Qu’est-ce que ça veut dire ?

Le principe du détox serait de purifier le corps qui serait « pollué » par des substances chimiques, des toxines (excès alimentaires, polluants, pesticides…) qu’il n’arriverait pas à évacuer tout seul.

D’un point de vue scientifique que ce passe-t-il dans notre corps ?

Cependant les adeptes de détox restent bien silencieux sur ces fameuses toxines. Quelles sont-elles ? Les adeptes du détox promettent une destruction de toxines dangereuses, mais sans pouvoir les identifier…

Bon jouons quand même le jeu, nous ingérons une substance X dangereuse. Comme dans notre article précédent, pour qu’une substance devienne dangereuse pour la santé, il faut qu’une quantité suffisante de la substance question soit dans le sang et y reste.
Or notre corps est particulièrement doué et vos organes (foie, poumons et reins en tête) se chargent en permanence de détruire/évacuer toutes substances qui pourraient vous poser problème[1]. On entend parfois parler des xénobiotiques comme substance à éliminer, encore une fois, seul votre foie est en mesure des éliminer.

Les régimes détox proposent d’aider ces organes, qui à force ne seraient plus aussi efficaces. C’est comme si vous proposiez de donner des cours de musique à Mozart…
Vos organes sont extrêmement efficaces et le jus citron/curcuma/tapioca ne changera strictement rien.
Si un de ces organes était effectivement fatigué et ne remplissait pas sa fonction, vous auriez très rapidement des symptômes très importants et menant rapidement à la mort[2].  

Les métaux lourds et les perturbateurs endocriniens sont des substances qui, même en petites quantités, pourraient être dangereuses pour l’organisme[3]. Malheureusement aucune étude ne montre qu’un régime détox, ou même qu’un aliment, pourrait avoir un effet positif vis-à-vis de ces substances.

Les différents jus « détox » ne permettent pas d’éliminer des substances nocives pour le corps

Le détox ne sert donc vraiment à rien ?

Exactement. Comme le titre d’ailleurs Vox à moins que vous soyez addict à l’héroïne vous n’avez pas besoin de faire un régime détox.
En fait, si on cherchait à défendre le détox, on pourrait considérer  que les substances nocives sont les radicaux libres (substances bien connues qui sont des déchets produits par le corps). Un apport en fruit et en légumes, riche en antioxydants, permet effectivement de lutter contre ces radicaux libres[4].
Mais si la pollution,l’ alcool ou les excès produisent des radicaux libres[5], ils sont  également issus de réactions chimiques de notre corps que nous retrouvons dans notre vie de tous les jours, comme dans l’activité physique[6].
Et puis finalement, pas besoin de détox : on retrouve toujours le même conseil bien connu de tous : augmenter la consommation de fruit et de légumes…

Les dangers du détox

Certaines pratiques, notamment basé sur le jeûne peuvent être particulièrement dangereuse. Même si les régimes détox reposent une présence importante de nombreux fruits et légumes, ils excluent généralement tous les autres aliments.
On se retrouve alors avec une alimentation déséquilibrée (manque de protéines entraînant une fonte musculaire, déséquilibre des fonctions du corps en général) et avec un apport en énergie bien trop faible, entrainant outre de la faim, des carences importantes.
Un apport trop faible en calorie va par ailleurs entraîner la création de corps cétoniques[7], éléments acides reconnus nocifs pour le corps.[8]
C’est finalement plus la détox qui risque de vous intoxiquer.

Les pratiques détox ne reposent sur aucun fondement scientifique et ne respectent pas les principes d’une alimentation santé.[9]

Augmenter les fruits et les légumes préserve la santé, uniquement dans le cadre d’une alimentation équilibrée

Que faire alors si je me sens lourd et fatigué après les fêtes ?

L’idée va être effectivement de mettre l’accent sur les fruits et légumes. On va privilégier un apport en protéines en viande maigre ou poisson par exemple. Si la digestion le permet, on peut aussi prendre des légumes secs.
L’apport en gras sera à limiter, on privilégiera de légers filets d’huile d’olive par exemple.
L’idée peut aussi être de segmenter la prise alimentaire en plusieurs prises, avec des repas légers et une collation le matin et l’après-midi, composé d’un fruit, d’une source de protéines (jambon blanc, laitage) et d’un apport en glucides si envie (pain complet) ou d’amandes.
La quantité sera peut-être un peu réduite pour faciliter la digestion.
Enfin, le mot d’ordre sera de vous écouter ! Soyez attentifs à vos sensations et suivez-les.

Qu’est-ce qui fait que le détox marche aussi fort si c’est des balivernes ?

Oui, à ce jour le monde médical est d’accord pour considérer que la tendance détox est sans fondements et qu’il s’agit de balivernes[10] [11] [12].

Le marché des produits détox est en plein essor

Un marché économique en plein essor et très prospère

C’est malheureusement une question financière, comme pour le gluten. Le marketing et les produits détox se vendent très bien[13], et très cher. Ajoutez à cela des médias généraux (magazines santé/mode ou même journaux télévisés) qui reprennent la tendance[14] et le néophyte naïf et de bonne foi se laissera séduire.
Ci-dessous un petit reportage sur le détox dont la deuxième partie évoque le marché du détox :

Une tendance sociétale et psychologique de plus en plus prégnante…

Mais l’attrait pour le détox n’est que le reflet d’une tendance plus générale à l’orthorexie et à la peur de l’alimentation en général. Les régimes détox visent à « purifier le corps de l’intérieur. Le détox ne vise alors pas seulement à préserver la santé, mais il permet, psychologiquement, de renouer avec le sacré, le symbolique : de se débarrasser de l’impur. C’est donc également une lutte contre l’angoisse, l’impur est en effet souvent synonyme de sentence, de punition.
Aujourd’hui, cet impur à l’intérieur du corps punit, effectivement, inconsciemment, le sujet ; c’est l’impur (les substances toxiques, « chimiques », les excès, pesticides, etc.) qui vont, de l’intérieur du corps, développer tumeurs et cancers, et donc finalement la mort.
Aujourd’hui, cette angoisse de l’impur, de la peur de la punition cancéreuse, n’est-elle pas finalement la culpabilité de mode de production mal géré (pléthore alimentaire marquée par un gaspillage plus important que jamais, des conditions d’élevage et d’abatages plus que discutables, des conflits d’intérêts entre agroalimentaire et santé) ? La tendance pathologique à l’alimentation perçue comme « saine » peut être comprise comme le symptôme d’un conflit socio-économique qui n’a pour l’instant pas trouvé d’issue symbolique, morale, satisfaisante.

 

 

Notes et Bibliographie

[1] Martin, C. and all. (2017). Physiologie humaine appliquée. ARNETTE.

[2] Ibid

[3] Vandenberg, Laura and co. (2012). Hormones and Endocrine-Disrupting Chemicals: Low-Dose Effects and Nonmonotonic Dose Responses. The Endocrine Society. DOI : http://dx.doi.org/10.1210/er.2011-1050#sthash.oKmUCZQs.dpuf

[4] Favier, A. (2003). Le stress oxydant. L’actualité chimique, 108.

[5] Ibid

[6] Tessier, F., & Marconnet, P. (1995). Radicaux libres, systèmes antioxydants et exercice. Science & sports, 10(1), 1-13.

[7] Beaufrère, B., & Leverve, X. (1998). Physiologie du jeûne. Traité de nutrition artificielle de l’adulte, Mariette Guéna, Paris, 199-214.

[8] Gougoux, A. Les désordres acidobasiques.

[9] Klein A.V. & Kiat H. (2015) Detox diets for toxin elimination and weight management: a critical review of the evidence. J Hum Nutr Diet. 28, 675–686

[10] Klein A.V. & Kiat H. (2015) Ibid

[11] http://www.allodocteurs.fr/alimentation/regimes/la-detox-c-est-de-l-intox_11771.html

[12] Dixon, B. (2005). “Detox”, a mass delusion. The Lancet infectious diseases, 5(5), 261.

[13] http://www.lemonde.fr/vous/article/2009/01/20/le-fabuleux-marketing-des-produits-detox_1144195_3238.html

[14] http://www.aufeminin.com/bienetre/detox-som128ed.html

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  Posts

août 13th, 2017

Faut-il s’intéresser aux calories ?

août 4th, 2017

Film What the health : une représentation de l’orthorexie

août 3rd, 2017

Quelle approche psychothérapeutique pour la nutrition ?

mars 8th, 2017

Le corps des femmes et la société

février 24th, 2017

Yuka : Une application pour manger mieux au quotidien

février 22nd, 2017

Remettre en question ce que l’on peut lire sur l’alimentation

février 20th, 2017

Intérêts du locavorisme

février 18th, 2017

Faut-il manger bio ?

février 17th, 2017

La bière permet-elle de récupérer après le sport ?

février 9th, 2017

L’alimentation du basketteur

janvier 28th, 2017

Recommandations nutritionnelles à travers le monde : Où en est-on ?

janvier 16th, 2017

Est-il intéressant de faire du sport à jeun ?

janvier 15th, 2017

Cholestérol et santé : Quelle alimentation pour réduire les risques ?

janvier 8th, 2017

Que penser de la tendance détox ?

décembre 21st, 2016

Compléments alimentaires & sport : Danger ou utilité ?

décembre 11th, 2016

DASH : Prévenir et traiter l’hypertension artérielle

décembre 6th, 2016

Boire un verre vin par jour est-il bon pour la santé ?

novembre 23rd, 2016

Combien d’oeufs peut-on manger par semaine ?

novembre 20th, 2016

IMC : Intérêts & limites

novembre 18th, 2016

Calcul du Poids Idéal : Poids Idéal et Idéal du Poids

octobre 26th, 2016

Menstruation et alimentation

octobre 18th, 2016

Être diététicien aujourd’hui

octobre 10th, 2016

Un petit-déjeuner équilibré

septembre 30th, 2016

Pourquoi avons nous peur de ce que nous mangeons ? Vers une société orthorexique

septembre 27th, 2016

Alimentation de la danseuse/danseur

septembre 19th, 2016

Les protéines dans l’alimentation

septembre 18th, 2016

Lipides dans l’alimentation : les secrets du gras

septembre 18th, 2016

Le sucre dans l’alimentation : Les glucides

septembre 18th, 2016

Alimentation et énergie : les calories

septembre 18th, 2016

Une assiette équilibrée : équilibre alimentaire

septembre 14th, 2016

Le Diabète de type 1

septembre 12th, 2016

Lait et produits laitiers : amis pour la vie  ?

septembre 8th, 2016

Toute la vérité sur le Gluten

septembre 8th, 2016

L’alimentation du footballeur

septembre 5th, 2016

Index Glycémique

septembre 4th, 2016

Prise de poids : Pourquoi et comment prend-on du poids ?

septembre 4th, 2016

Régime : entre danger et inutilité

septembre 4th, 2016

Est-ce que c’est bon pour la santé ?

septembre 4th, 2016

Café & Caféine : quantité conseillée et impact sur la santé